Aller au contenu principal

Les astuces gagnantes pour faire des économies de chauffage en hiver

L’hiver est traditionnellement une saison où les températures extérieures sont moins élevées et les plus romantiques se réjouiront même de l’annonce des premières chutes de neige. Mais une chose est certaine : tout le monde aspire à une chaleur réconfortante une fois rentré chez soi. Et si on vous proposait de faire des économies de chauffage sans rien perdre en confort ?

Link symbol Copier le lien
Copié
Woman optimizing her heating to save energy

Les gestes les plus simples sont souvent les plus efficaces pour faire des économies de chauffage efficaces. Encore faut-il faire de ces économies d’énergie le bon réflexe que l’on adopte au quotidien, sans effort particulier, mais avec des résultats qui réjouiront tant l’environnement que votre portefeuille.

Soyez le maître du thermostat…

Programmable ou non, la bonne gestion de votre thermostat vous permettra de faire de substantielles économies. En effet, vous aurez tout loisir de chauffer correctement les pièces où vous vivez réellement pour n’attribuer aux autres que la température strictement nécessaire. Vous évitez ainsi que des radiateurs ne fassent appel de manière excessive à votre chaudière et réduisez d’autant la consommation d’énergie. Vous penserez bien évidemment à fermer les portes des pièces inoccupées et placerez des dispositifs d’isolation notamment des boudins sur le bas de vos portes ou des joints isolants autour du bord de vos fenêtres afin d’éviter une source d’air froid dans vos espaces de vie.

… et de la température !

On connaît désormais tous cette règle qui veut que si l’on baisse d’un degré la température de notre chauffage, on fera de belles économies tout en gardant un confort équivalent. Les experts du chauffage vous diront tous que, ce faisant, vous pouvez économiser jusqu’à 7% sur votre facture d’énergie. Certes, la promesse est attirante, mais avant même de penser à réduire la température d’un degré sur votre thermostat, il est intéressant de savoir si vous appliquez les bonnes températures en fonction des pièces. On estime ainsi que pour le séjour et la cuisine, une température de 19°C est suffisante pour que tout le monde se sente bien. Côté chambre, on peut même descendre à 16°C avec comme exception qui confirme la règle la chambre de bébé qu’il est préférable de chauffer à 18°C. Côté salle de bain, on peut envisager les 21, 22 voire 23°C, mais on privilégiera les thermostats programmables permettant de couper le chauffage dans cette pièce si l’on sait que l’on ne l’utilisera que tôt le matin et tard le soir, à l’heure de se coucher.

Ne coupez le chauffage que lorsque c’est nécessaire

Profitons du fait de parler de chauffage pour tordre le cou à une idée reçue : non, couper le chauffage lorsqu’on sort de sa maison n’est pas forcément une bonne idée. En effet, les fluctuations de températures demandées ont tendance à demander de plus gros efforts à votre chaudière. Vous prenez donc le risque de consommer plus alors que votre objectif est bien évidemment l’inverse. Une règle simple est celle des deux heures. Si vous ne partez que pour cette courte période, ne touchez pas à votre thermostat. À l’inverse, si vous êtes absent pour une journée complète, pensez à mettre la température sur 16°C. Des vacances ? Le thermostat sera programmé pour maintenir une température entre 12 et 14°C. Quel que soit votre programme, ne coupez jamais totalement votre chaudière afin que l’eau qui circule dans les canalisations ne puisse geler en hiver. Il peut également être intéressant, si vous êtes frileux(se) de nature de faire l’investissement d’un thermostat connecté. Celui-ci vous permettra, par exemple, d’augmenter la température de certaines pièces lorsque vous quittez votre travail et prenez la direction de chez vous. Vous entrerez alors dans une maison délicieusement confortable en termes de température. La cerise sur le gâteau est qu’un thermostat connecté permet aussi de modifier les réglages si votre programme change. Imaginez : vous partez voir de la famille pour deux heures, le chauffage reste à température constante, et, une fois arrivé(e), ils vous proposent de passer le week-end chez eux. Quelques clics sur votre smartphone et l’objectif économie d’énergie est une nouvelle fois atteint !

Ne bridez pas l’efficacité de vos radiateurs

Quel que soit le type de chauffage choisi – chauffage électrique, chauffage central, chauffage au sol – il est important de ne pas altérer les performances de vos radiateurs ou autres dispositifs de chauffage. Ainsi, et même si Noël approche et que l’envie de mettre un sapin vous étreint, il sera important de placer celui-ci suffisamment loin des radiateurs pour que le rayonnement de chaleur soit efficace. Même concept si vous avez du chauffage par le sol : évitez de placer de grands tapis épais en laine. Bien évidemment, vous éviterez de couvrir vos radiateurs. Mieux, vous pouvez glisser une feuille d’aluminium entre le mur et le radiateur afin que la chaleur émise ne chauffe pas le mur, mais soit renvoyée vers la pièce à chauffer. Autre conseil ; si ce n’est pas fait à l’heure de lire ces quelques lignes, attrapez la petite clé qui sert à purger les radiateurs et retirez l’air s’y trouvant. Ils atteindront plus rapidement leur température et consommeront moins d’énergie. Profitez-en pour les dépoussiérer, la saleté, même infime, ayant des effets néfastes sur l’efficacité énergétique de vos radiateurs.

Évitez les courants d’air, pas l’aération

Les courants d’air sont un ennemi de taille pour qui veut éviter de chauffer trop l’une ou l’autre pièce de sa maison. En effet, l’air frais venant de dehors et traversant la pièce n’aura comme mauvaise conséquence que d’augmenter la sensation de froid, et ce, même si le chauffage tourne à plein régime. Si vous avez déjà appliqué nos conseils de calfeutrage, mais que vous subissez toujours cette désagréable sensation de courant d’air, faites le tour de votre maison et traquez les faiseurs de froid. Une boîte aux lettres dans la porte d’entrée permet souvent de laisser passer l’air de dehors vers l’intérieur. Idem pour certaines bouches d’aération placées pour les électroménagers qui seront une source de froid quand ils ne fonctionnent pas.

Cela ne signifie pas pour autant qu’il ne faut pas aérer régulièrement les différentes pièces de sa maison. En effet, tous les efforts produits pour éviter que l’air chaud ne s’échappe de l’intérieur ont un effet pervers : l’air à l’intérieur des pièces occupées s’humidifie et accentue la prolifération des moisissures, de mauvaises odeurs et d’autres désagréments. Il est donc primordial d’aérer chaque jour. C’est d’autant plus vrai qu’aérer signifie aussi remplacer un air humide par un air plus sec. L’air sec ayant tendance à chauffer plus vite que l’air humide, vous augmentez ainsi les performances de votre chaudière et de vos radiateurs. Vous consommez donc moins d’énergie pour atteindre une température équivalente. Certes, il est préférable d’aérer les pièces lorsque la température choisie est au minimum. On pensera donc à ouvrir grand les fenêtres au moment de se lever ou quelques minutes avant de se coucher.

La chaleur s’échappe ? La température baisse et votre chaudière carbure

Sans doute est-il trop tard pour, cette année encore, entamer de gros travaux de rénovation et enfin offrir à votre maison l’isolation qui la rendra plus écoénergétique, mais tout n’est pas perdu pour autant. Nous vous parlions du film d’aluminium à placer entre mur et radiateur. Il montrera donc une réelle efficacité si, en faisant cela, vous masquez une fissure dans laquelle la chaleur pouvait s’engouffrer. Mais garder la chaleur au sein de son logement passe aussi par des astuces simples. Calfeutrer les fenêtres, les bas de porte ou encore doubler vos tentures avec un tissu isolant sont autant de « petits » plus qui permettront de faire une grande différence et d'ainsi faire baisser la facture de chauffage.

En évitant que la chaleur produite par vos radiateurs ne prenne la poudre d’escampette, vous ne sollicitez pas de manière excessive votre chauffage, faites baisser votre consommation et augmentez notablement vos économies d’énergie sur la facture finale.

Apprivoiser sa chaudière, c’est en tirer tous les bénéfices

Rares sont celles et ceux qui prennent le temps de lire le mode d’emploi de leur chaudière ? Ce n’est pour autant pas forcément inutile si l’on souhaite faire des économies de chauffage et donc des économies tout court. Pourtant, un bon réglage permettra d’obtenir d’excellents résultats. Vous pouvez, par exemple, opter pour le mode éco qui met la chaudière en veille plus rapidement, votre seul désagrément étant éventuellement de devoir attendre pour obtenir de l’eau chaude. Dans le même temps, en fonction du système de chauffage (radiateurs ou chauffage par le sol) installé chez vous, vous pourrez réduire la température minimale de l’eau chaude produite par la chaudière. Moins chaude signifie forcément que vous consommerez moins d’énergie. Enfin, vous prendrez soin de vérifier que la pression dans la chaudière est toujours optimale (entre 1,5 et 2 bars) afin que le rendement de celle-ci soit, à son tour, optimal. Bien évidemment, mais c’est désormais une obligation légale, une chaudière bien entretenue présentera de meilleures performances énergétiques qu’un appareil « laissé à l’abandon ».Vous avez besoin de faire entretenir votre chaudière ? Trouvez toute les informations nécessaires en cliquant ici.

Fermez vos volets et faites des économies d’énergie

Lorsqu’on fait placer des volets sur les différentes fenêtres de sa maison, on pense essentiellement à la sécurisation de celle-ci. Un peu moins souvent, on estime que les volets permettront, par journée de grand soleil, d’éviter que l’effet loupe ne transforme nos salons, cuisines et salles à manger en véritables fournaises. Mais plus rares sont celles et ceux qui voient dans les volets un moyen de retenir la chaleur dans l’habitation. Certes, cette fonctionnalité ne fonctionne pas avec tous les volets, mais le placement de modèles offrant de bons résultats énergétiques peut être une solution supplémentaire pour, au quotidien, additionner de substantielles économies d’énergie.

Pour résumer, faire des économies de chauffage consiste en sept points essentiels :

  • Chauffer chaque pièce à la température idéale
  • Installer un thermostat d’ambiance et des vannes thermostatiques
  • Entretenir régulièrement chaudière et radiateurs
  • Effectuer des travaux d’isolation
  • Éviter les courants d’air
  • Aérer régulièrement les pièces de vie
  • Fermer rideaux et volets lorsque le chauffage est allumé

Vous souhaitez en savoir plus pour réduire votre consommation de chauffage cet hiver ? Découvrez les articles suivants et faites fondre votre facture comme neige au soleil.